Les énergies non renouvelables

Les énergies non renouvelables sont issues de sources dont les stocks s’épuisent car ils se renouvellent moins vite qu’on ne les consomme ou même qui ne se renouvelle pas du tout.

Types d’énergies non renouvelables

Les énergies non renouvelables peuvent être repartie en deux types, à savoir :

Les énergies fossiles dont on peut citer le charbon, le pétrole et le gaz naturel). Leur vitesse de régénération est très lente contre une consommation intensive, d’où les risques d’épuisement actuels.

L’Énergie nucléaire, les gisements d’uranium étant limités. Il existe cependant des partisans du caractère renouvelable de l’énergie nucléaire, bien que la théorie n’ait pas encore rejoint la réalité pratique.

les énergies fossiles non renouvelables

Le pétrole

Le pétrole est un carburant liquide, principalement composé d’hydrocarbures, est l’une des plus anciennes énergies fossiles utilisée par l’Homme. Il fournit l’ensemble des carburants liquides tels que l’essence, le fioul, le gasoil ou le kérosène. Il entre également dans la composition d’une multitude de matériaux communs tels que les plastiques, les cosmétiques, les détergents ou encore les lubrifiants.

Le charbon

Le charbon tait autrefois la principale source d’énergie utilisée pour la production d’électricité industrielle. C’est une roche fossile issue de la biomasse, majoritairement composée de carbone, mais aussi de d’hydrogène, de souffre et d’oxygène.

Il est principalement utilisé pour la production d’électricité, mais aussi pour l’alimentation des chaudières industrielles et du chauffage domestique, ainsi qu’en sidérurgie ou encore dans la fabrication de caoutchouc synthétique.

Il se stocke et se transporte facilement, ce qui en fait le combustible fossile le moins cher à exploiter.

Le gaz naturel

Présent sous forme gazeuse dans les roches poreuses, le gaz naturel est un combustible fossile principalement composé d’hydrocarbures extrait par forage.

Il est utilisé en tant que combustible industriel et domestique grâce à son effet calorifique. Il est également matière première dans l’industrie pour la production d’ammoniac, de méthanol ou encore d’hydrogène.

Fort combustible, le gaz représente de multiples risques d’incendie, d’explosion ou encore d’intoxications et brûlures, autant lors de son extraction, du transport et du stockage que de sa distribution.

L’énergie nucléaire

L’énergie nucléaire est l’énergie libérée lors des réactions de fissions ou de fusion des atomes d’uranium.

C’est une énergie considérée à tort comme « propre », car même si elle émet peu de CO2 par rapport aux autre énergies fossiles, sa production et l’extraction d’uranium polluent considérablement, contaminant notamment les terres et les rivières. 

La radioactivité contamine tous les écosystèmes notamment les nappes phréatiques, rivières, océans, terres et atmosphère. Les conséquences de l’irradiation sur la santé sont épouvantables. On peut citer les troubles de la croissance, malformations, brûlures, cancers… et bien sûr, la mort.