Un panneau solaire thermique est un dispositif qui utilise les rayons de soleils pour réchauffer l’eau sanitaire et également faire fonctionner son système de chauffage dans le cas d’un Système Solaire Combiné. 

Produire son eau chaude sanitaire à base de solaire est idéale pour réduire sa consommation d’énergie.

Le panneau thermique peut couvrir entre 50% et 70 % des besoins d’eau chaude d’un foyer selon le degré d’ensoleillement de la zone géographique.

Fonctionnement du panneau solaire thermique

Les panneaux solaires thermiques sont équipés de capteurs capables d’absorber les rayons du soleil pour réchauffer un fluide caloporteur placé sous les panneaux. Ce fluide chaud transmet la chaleur dans le ballon de stockage pour réchauffer l’eau chaude sanitaire.

Panneau solaire thermique
Panneau solaire thermique

Dans le cas d’un système solaire combiné, le ballon de stockage peut être relié à deux circuits d’eau chaude. Un circuit pour l’eau chaude sanitaire et un second pour le chauffage alimentant des radiateurs à eau ou un plancher chauffant.

Panneau solaire système combiné
Panneau solaire système combiné

Rentabilité du panneau solaire thermique

L’installation d’un chauffe-eau solaire est économique à condition d’avoir un toit bien ensoleillé.

La situation géographique est un élément important, puisqu’elle déterminera votre nombre de jours d’ensoleillement.

L’installation d’un chauffe-eau d’appoint est nécessaire pour combler le besoin en hiver. Le manque de soleil et les nuits plus longues réduisent la production d’eau chaude et de chauffage.

L’assurance et la garantie du rendement d’un système solaire thermique nécessite le recours à des conseils de deux spécialistes.

Catégorie de capteurs thermiques

Les capteurs à fluides caloporteurs sont de trois types à savoir, Les capteurs solaires à plans vitrés, les capteurs non-vitrés et les capteurs à tubes sous-vides.

Les capteurs plans non vitrés constitué d’une plaque en métal noir qui absorbe les rayons solaires. Elle est en contact avec un des tubes qui renferment le fluide caloporteur. Un isolant se charge de garder la chaleur dans les tubes. 

Les capteurs plans non vitrés sont sollicités pour le chauffage d’une piscine.

Les capteurs plans vitrés avec un fluide caloporteur passe dans un circuit en serpentin, placé derrière une vitre. De plus, ce vitrage assure l’effet de serre nécessaire pour produire encore plus de chaleur.

capteur solaire plan vitré
capteur solaire plan vitré

Les capteurs à tubes sous vides : le fluide caloporteur circule à l’intérieur d’un double tube sous vide. Ces capteurs sont conçus sous vide afin de minimiser la déperdition de chaleur. La surchauffe du gel du fluide caloporteur est évité en investissant dans des fluides antigel ou dans un système auto-vidangeable.

Les capteurs monobloc sont dotés d’un ballon de stockage qui est fixé également sur le toit. Toutefois, Le désavantage de ce capteur réside dans le contact du ballon avec  l’air extérieur. Ainsi, Cela entraine plus la perte de chaleur.

Capteurs thermique monobloc
Capteurs thermique monobloc

Pour conclure, les capteurs à tubes sous-vides ont le meilleur rendement dans une zone faible ensoleillement. Les tubes en verre absorbent parfaitement les rayonnements solaires et fonctionnent très bien en hiver.

Couts des panneaux solaires thermiques

Le prix moyen d’une installation d’une installation solaire thermique varie entre de 4 000 à 5 000 euros.

Le cout dépend de nombreux facteurs, notamment:

  • l’usage;
  • la zone d’implémentation;
  • la météo;
  • le nombre de personnes présentes dans le foyer;
  • la superficie du logement.

Leave a Reply