La géothermie

La géothermie est l’exploitation de la chaleur terrestre stockée dans le sous-sol pour produire de l’électricité.

La géothermie est l’une des seules énergies renouvelables ne dépendant pas des conditions météorologiques et atmosphériques.

Fonctionnement de la géothermie

Le système de production d’énergie géothermique est basé sur la différence de température entre le sous-sol et la surface. L’énergie est échangée sous forme de chaleur à travers deux circuits d’eau fermés qui les relient.

Une pompe à chaleur géothermique extrait de l’eau chaude de l’intérieur de la terre. Elle peut fournir jusqu’à 60 % des besoins en énergie pour chauffer une maison !

Cette énergie peut donc assurer non seulement la production de chaleur en hiver, mais aussi la production de froid en été. On parle alors de pompe à chaleur réversible.

Cependant, pour bien fonctionner tout au long de l’année, il faut qu’elle soit installée dans une zone où la température du sous-sol est stable.

Types

On distingue généralement quatre types de géothermie détaillés ci-arpès:

Très basse énergie (température inférieure à 30°C) ayant recours aux pompes à chaleur pour le chauffage et la climatisation. Il s’agit d’une énergie naturellement présente dans le sous-sol à quelques dizaines mètres et ou plus dans les aquifères.

Basse énergie (température entre 30 et 90°C), elle consiste en l’extraction d’une eau à moins de 90°C dans des gisements situés entre 1 500 et 2 500 mètres de profondeur.

Moyenne énergie (température entre 90 et 150°C), elle se présente sous forme d’eau chaude ou de vapeur humide à une température comprise entre 90 et 150°C. Elle se retrouve dans les zones propices à la géothermie haute énergie, mais à une profondeur inférieure à 1000 m.

Haute énergie (température supérieure à 150°C), concerne les fluides qui atteignent des températures supérieures à 150°C.

La géothermie en France

En France, la géothermie est la troisième énergie renouvelable en termes d’énergie produite, derrière la biomasse et l’hydroélectricité. Ce classement s’explique notamment par le fait que la France possède un sous-sol très propice à la production d’énergie géothermique.

De plus, L’exploitation des nappes phréatiques fonctionne particulièrement bien car de grandes quantités d’eau chaude sont situées à proximité des zones les plus peuplées. Ainsi, plus de 200 000 foyers sont équipés d’installations géothermiques en région parisienne.

Leave a Reply