Un chauffe-eau solaire est un dispositif qui utilise le rayonnement du  soleil pour chauffer de l’eau.

Il permet de réaliser des économies d’énergie de 40% à 70% de facture d’eau chaude.

Fonctionnement d’un chauffe-eau solaire :

Le chauffe-eau solaire est principalement constitué de capteurs solaires thermiques, et d’un ballon de stockage.

Les capteurs solaires absorbent et la transforment les rayons de soleils en chaleur, puis ils transmettent cette chaleur au tube du circuit hydraulique qui est rempli d’eau ou de liquide caloporteur.

Ainsi, le liquide est chauffé, puis il circule à l’aide d’une pompe ou bien naturellement, selon les types de dispositif jusqu’au ballon.

Le liquide chaud entre dans l’échangeur thermique qui serpente à l’intérieur du ballon, et transmet sa chaleur à l’eau qui monte alors en température.

Lorsque le liquide caloporteur refroidit, il repart alors par un autre chemin, vers les panneaux, pour remonter en température.

Cette boucle se répète pour que l’eau reste toujours chaude.

Un régulateur stoppe également le dispositif lorsque l’eau est bien chaude dans le ballon, notamment sur un chauffe-eau à pompe électrique.

Lorsqu’on utilise de l’eau chaude, le ballon se rempli alors d’eau froide, et le système se remet en route automatiquement pour réchauffer l’eau qui vient d’arriver.

Lorsque l’ensoleillement est insuffisant, la régulation déclenche également automatiquement le système de chauffage d’appoint. Ainsi, on dispose d’eau chaude sanitaire à température constante tout au long de l’année.

Quel types de chauffe-eau solaire

Nous recommandons le chauffe-eau à pompe électrique.

Contrairement au chauffe-eau à thermosiphon ou à monobloc, les éléments sont séparés, et le ballon peut être placé où on le désire.

Cependant, c’est le système le plus coûteux, car il nécessite la présence d’une pompe électrique, et généralement d’un régulateur thermique. C’est également le dispositif le plus fragile, même si généralement le matériel est très solide, on n’est pas à l’abri d’une panne.

Calculer le dimensionnement du chauffe-eau solaire

Il est impératif d’effectuer un dimensionnement aussi précis que possible.

On compte en moyenne 40 litres par personnes, et on ajoute toujours plus pour les machines diverses, que ce soit la machine à laver, ou encore le lave-vaisselle.

Pour une famille de 3 à 4 personnes on optera généralement pour un ballon d’au moins 200 litres.

Si on compte également chauffer son habitation, alors 100 litres supplémentaires ne seront pas de trop.

Prix d’un chauffe-eau solaire

Il y aura de grandes variations sur les prix, tout d’abord selon le type de chauffe-eau que vous choisirez d’installer, mais également selon votre région et l’esthétisme que vous envisagez.

Un chauffe-eau avec des panneaux directement intégrés à la toiture coûtera en moyenne entre 15 et 20 % qu’une installation plus classique.

Un chauffe-eau solaire de base pour 4 personnes, soit 3 à 5 m2 de capteurs et 200 à 300 l de stockage, coûte entre 4 500 et 6 000 €, TVA et placement compris. 

Ce prix sera forcément très différent selon la superficie de panneaux nécessaire, ainsi que la taille et le type de ballon de stockage.

Quoi qu’il en soit, l’amortissement peut être rapide si vous choisissez le chauffe-eau adapté à votre habitation.

Au bout de quelques années, entre 5 et 10, vos économies en électricité, en gaz auront remboursé le prix de l’installation.

CALCULER LA PUISSANCE ADAPTÉ POUR VOTRE CHAUFFE-EAU SOLAIRE

Il est impératif de calculer le taux d’ensoleillement de votre logement avant d’installer un chauffe-eau solaire. 

Effectivement, Il ne faut pas sous-dimensionner votre système car au prix d’achat ce sera moins couteux mais l’amortissement plus long, et inversement si le système est surdimensionné vous perdrez de la place inutilement et l’eau chaude va stagner ce qui risque de nuire au système.

Ainsi, un professionnel doit vous accompagner pour pouvoir bien choisir les dimensions et la puissance du chauffe-eau solaire adapté à votre habitation.

L’ENTRETIEN DE VOTRE INSTALLATION

Il est facile d’entretenir votre chauffe-eau solaire. Il n’est pas nécessaire de le vérifier ou de le contrôler régulièrement. C’est équipement stable.

L’installation doit être inspecté tous les 2 à 3 ans et principalement la pression du fluide caloporteur, l’isolation du circuit hydraulique et la pompe de circulation (uniquement dans le cas d’un chauffe-eau solaire à pompe électrique).

Leave a Reply