Chauffage centrale solaire

Le chauffage centrale solaire peut être installé via un système solaire combiné, (SSC) ou combi-système, permettant à la fois de chauffer votre maison et produire de l’eau chaude.

Cependant, La seule contrainte est de pouvoir disposer d’un circuit de chauffage central. Une fois ce critère vérifié, il suffit de faire appel à un professionnel qualifié afin d’assurer une installation de qualité.

Dans tous les cas, il faut prévoir une source d’énergie complémentaire pour le bon fonctionnement du système de chauffage centrale solaire et de l’eau sanitaire. Un système d’appoint (chaudière, émetteurs électriques, poêle à bois, etc.) est nécessaire pour pallier les insuffisances : soit pour prendre le relais en cas d’ensoleillement moindre, soit pour augmenter la température de l’eau, soit pour chauffer les pièces les plus froides.

Système solaire  combiné avec chaudière d'appoint
Système solaire combiné avec chaudière d’appoint

Les types d’installations du système solaire

Le plancher solaire direct ou PSD : cette configuration repose sur le circuit caloporteur qui est intégré dans un plancher chauffant. C’est donc le fluide caloporteur qui va chauffer à la fois l’eau chaude sanitaire et votre maison.

L’hydro-accumulation : Dans cette configuration, le chauffe-eau solaire est relié à la fois à un chauffage central pour chauffer la maison et à vous fournir en eau chaude sanitaire.

Ecologique et Economique pour se chauffer à moindre frais

L’installation d’un système solaire combiné est non-négligeable. Cependant, il sera rapidement amorti grâce aux économies générées sur vos factures de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

Il peut couvrir de 30 à 70 % des besoins annuels grâce à l’énergie solaire selon la région et la taille de l’installation.

De plus, en se servant de cette source de chaleur pour le chauffage centrale solaire et produire votre eau chaude sanitaire, vous réduisez votre empreinte environnementale et contribuez donc à lutter contre le réchauffement climatique.

Investissement

L’investissement est certes couteux (entre 14.000 € et 18.000 €), mais sera rapidement amorti grâce aux économies générées sur les factures de chauffage et ECS (jusqu’à 70%).

Cependant, non seulement vous pourrez économiser jusqu’à 70% sur vos factures d’énergie, mais vous pourrez également bénéficier d’aides de l’Etat pour le financement de votre installation. Cette dernière sera donc rapidement rentabilisée.

Quels systèmes complémentaires pour un SSC

Comme évoqué précédemment, mieux vaut prévoir un système secondaire comme la chaudière à granulés ou chaudière à bûche pour combler vos besoins pendant la période hivernale, même si vous n’y aurez sans doute recours que rarement.

Leave a Reply